La plus belle vue panoramique de Prague est celle de la Tour du Pont de la Vieille Ville

Aucune ville au monde ne possède une vue panoramique aussi époustouflante que Prague. La plus belle vue du quartier Malá Strana (« le petit côté ») de Prague ou du château de Prague avec Strahov et Petřín est celle de la tour panoramique de la Tour du Pont de la Vieille Ville. Pas en pleine lumière, lorsque tout est surexposé, mais au crépuscule.

Le ciel qui s’obscurcit met en lumière la beauté des miracles architecturaux et de notre rivière nationale, la Vltava. 

Arc de Triomphe de Charles

La tour n’est pas seulement un bâtiment de fortification, mais aussi un arc de triomphe, qui servait de procession de couronnement au Château de Prague. Cela a été établi par Charles IV lorsqu’il a construit un nouveau pont en pierre reliant les rives de la Vltava en 1357. Le pont, tendu trois fois, fut achevé en 1402, mesurant plus de 515 mètres.

La tour a été achevée dans les années 70-80 du XIVe siècle. Son architecte est probablement Petr Parléř. Du côté de la Vieille Ville, la tour est ornée de sculptures de Charles IV, Venceslas IV, Vitus, Zikmund et Vojtech, avec la statue ajoutée d’un lion.

La tour a été endommagée par les troupes suédoises au cours de la guerre de Trente Ans, puis pendant l’assaut révolutionnaire de 1848.

Après la défaite des Protestants sur la Montagne Blanche, les têtes des exécutés ont été exposées sur la tour en 1621. Selon les récits, la défaite a été très dure ; les insurgés attendaient la grâce du souverain, mais au lieu de cela il y eut des exécutions, dont certaines étaient aussi liées à la torture.

Après la bataille de la Montagne Blanche, la noblesse étrangère s’installa en Bohême, très souvent germanophone et italienne, car les richesses des seigneurs qui furent exécutés étaient énormes.

La Tour à douze têtes

Après l’exécution, le bourreau Mydlář transporta douze têtes dans deux paniers vers la tour. Ils les ont accrochées sur de longues barres de fer dans des corbeilles en fil de fer. Six d’entre elles étaient accrochées en direction du quartier de Malá Strana (« le petit côté ») de Prague, et les six autres en direction de la Vieille Ville. La disparition de ces crânes, après avoir été exposées pendant très longtemps, reste un mystère. Une main coupée avait été mise sur la tête de Ondřej Šlika, et sur la tête du professeur Jesenský, ils y ont placé sa langue, qui avait été coupée alors qu’il était encore en vie.

Entre 1874 et 1878, la tour fut reconstruite sous la direction de l’architecte Josef Mocker. Lorsque vous êtes au sommet de la tour, derrière nous se trouvent le couvent de jésuites de Klementinum et le Křížovnický klášter, et de là, il y a une belle vue sur la Vieille Ville et Vítkov.

De la tour, vous pouvez voir la courbure du pont Charles, que vous ne remarquerez pas si vous ne faites que le traverser. La vue des lampes à gaz, qui sont éclairées, comme par le passé, par un homme doté d’une barre avec une extrémité polaire, Mr. Žákovec, et les navires illuminés qui passent sur la rivière Vltava, est vraiment ravissante. Seul un total ignorant ne serait pas touché par cette vue, mais cet ignorant ne paierait pas cent écus pour admirer cette beauté du monde.

Cathédrale Gothique Doigt dans le Ciel

Il y a des lampes sur le Petřín qui éclairent les sentiers, et qui vont jusqu’à la tour d’observation. Le téléphérique forme une ligne de lumière. La tour de guet de Petřín est illuminée, tout comme le Monastère de Strahov.

Sans la Cathédrale St Vitus, ce serait une longue rangée de palais ennuyeux. Un doigt gothique pointé vers le ciel depuis la résidence royale en fait une beauté extraterrestre, sous lequel les palais, les maisons, les églises, en particulier l’église Saint-Nicolas avec le clocher, la tour du Pont de Malá Strana (« le petit côté ») et l’église de Notre-Dame à l’Enfant Jésus se rassemblent sur la berge. 

Prague passe aussi par la villa de Kramář jusqu’à Letná, avec la rivière Vltava qui disparaît au loin.

Le pont Charles, joyau gothique avec des statues de Saints, est très rarement désert. Peut-être au crépuscule, très tôt le matin ou par mauvais temps. Sinon, les gens affluent, et personne ne reste de marbre face à cette beauté.

Ajoutez à cela Kampa, et nous pouvons être très reconnaissants que nos ancêtres nous ont laissé une telle merveille.