Promenade Vyšehrad

Grande et imperturbable sur un rocher escarpé surplombant la rive droite de Prague, la Basilique de Saint-Pierre et Saint-Paul de Vyšehrad est un spectacle imposant ; un spectacle pouvant rivaliser celui du Château de Prague sur l’autre rive de la Vltava.

Ce n’est pas une coïncidence si Vyšehrad se traduit par “Château sur les hauteurs”. Il est dit que le site de Vyšehrad peut avoir été celui du tout premier village connu comme étant Prague. Se vantant de sa basilique, d’un petit amphithéâtre et de vignes, il est possible que la caractéristique la plus éblouissante de Vyšehrad soit son cimetière ; la dernière demeure de nombreux grands Tchèques, dont Karel Čapek, Emmy Destinn, Alphonse Mucha et Antonín Dvořák.

 

Point de départ : Station de métro Vyšehrad, ligne C (rouge). Longueur : 1,5km (juste un peu moins d’1 mile). Aller là-bas : Débute à la station de métro Vyšehrad et s’achève à l’arrêt du tram de Výtoň. Les trams 3, 17 et 21 ramènent au centre-ville.

Points d’arrêt : Détendez-vous dans le parc proche de la Basilique si la météo est propice. Sinon, vous trouverez des cafés et des bars chaleureux un peu partout dans les environs.

La visite mentionnée ci-dessous peut être faite à pied seul (visite autoguidée), ou nous pouvons faire en sorte que vous ayez un guide professionnel parlant français. Le guide touristique peut même personnaliser cette promenade pour qu’elle réponde spécifiquement à vos besoins, par exemple en vous recommandant un lieu où vous arrêter pour manger, y compris une croisière sur la rivière ou un trajet en tramway si vous êtes fatigué de marcher, etc… Le guide peut venir vous chercher à votre hôtel, ou vous pouvez organiser un rendez-vous n’importe où dans la ville. Envoyez-nous vos coordonnées par e-mail pour obtenir un devis.

 

1.  V Pevnosti. Descendez à l’arrêt Vyšehrad du métro C, trouvez la sortie vers le Centre des congrès de Prague, montez les marches et continuez droit devant, la Vallée de Nusle à votre droite. Descendez la pente et dirigez-vous vers Na Bučance. Traversez la route, tournez à droite à la fin et vous êtes maintenant sur V Pevnosti.  Il n’y a pas de meilleure manière d’entrer dans l’ancienne forteresse de Vyšehrad, car cela vous fait passer par une série d’anciennes entrées, dont la première est la Porte Tábor datant du 17ème siècle. En passant sous celle-ci, vous pouvez songer à vous arrêter au centre d’informations touristiques où vous pouvez trouver plus de documentations sur la région, sans parler d’un feu de bois crépitant pendant les mois d’hiver. Juste après la Porte Tábor, vous pouvez trouver les ruines des fortifications de Charles IV datant du 14ème siècle. Un peu plus loin, vous atteindrez les restes de la Porte gothique, Špička, et encore après la merveilleuse Porte Léopold qui est gardée par une paire de lions et un aigle à l’aspect provoquant. On raconte que, les soirs de pleine lune, la porte est hantée par des soldats français qui ont brièvement occupé Prague en 1741.

2.  De K rotundě à la rue Soběslavova. Sur votre droite, après la Porte Léopold, se trouve la Rotonde Saint-Martin du 11ème siècle, le plus vieux bâtiment existant dans Vyšehrad. Elle est rarement ouverte au public, et c’est réellement dommage car les architectes ont récemment découvert un secret dans ses sous-sol. En tournant à gauche dans K rotundě, vous serez capable de distinguer – derrière ses très hautes murailles – le Nouveau Doyenné, décoré avec des armoiries portant l’emblème des clés croisés du Capitulaire de Vyšehrad.

Tournez à gauche vers Soběslavova pour voir les fouilles des fondations de la Basilique de Saint-Laurent, construites sous les auspices du premier roi de Bohème, Vratislav II. Les restes de cette basilique furent découverts en 1884, alors que des ouvriers creusaient une nouvelle fosse d’aisance. 20 mètres plus loin, tournez à droite sous les murs fortifiés, et vous serez accueilli par un panorama surplombant renversant.

3.  Rocher de Vyšehrad. Evidemment, la raison principale de la situation géographique de Vyšehrad répondait à l’origine à des fins de défense ; son rocher provoquant couvrant tout jusqu’à la Vltava. Selon la légende, le Rocher de Vyšehrad est censé contenir la tombe d’un cheval doté de la parole appelé Šemík, qui sauta au-dessus des fortifications, puis qui redescendit la falaise avec son maître condamné sur le dos. Epuisé, Šemík mourut peu de temps après, le dernier souhait qu’il formula à son maître fut d’être enterré ici. Au sommet du Rocher se trouvent les ruines gothiques des “Bains de Libuše”, un avant-poste défensif du château médiéval.

4.  Parc de Vyšehrad. Niché parmi des arbres immenses, il règne un sentiment de paix dans le Parc de Vyšehrad. Les pique-niqueurs se réunissent ici en été et, lorsqu’il fait froid, de nombreux cafés et bars proposent les tasses nécessaires de vin chaud, ou de ‘Svařák’ comme on l’appelle ici. Les immenses statues que vous voyez sont l’œuvre de Josef Myslbek, et elles représentent diverses légendes tchèques, comme Přemysl le Laboureur, l’ancêtre mythique de la dynastie Přemyslid. En fait, les statues se trouvaient sur le Pont Palacký, mais elles furent endommagés au cours de la Guerre Mondiale, et elles furent placées ici après leur restauration. Certains Tchèques pensent qu’il s’agit d’une erreur, d’autres pensent que c’était prévu.  Le parc contient également un puits particulièrement profond, autrefois une source d’eau vitale pour le château, en particulier en cas de siège.

5.  Basilique de Saint-Pierre et Saint-Paul. La stupéfiante Basilique de Saint-Pierre et Saint-Paul est moins ancienne que de nombreuses églises du même nom, notamment la structure romane originale commandée par les efforts de Vratislav II et Charles IV, bâtie au 14ème siècle. L’édifice que vous voyez à présent fut construit à l’origine au 19ème siècle, puis reconstruite en 1902 suite à un incendie.

A l’intérieur (il y a un faible prix d’entrée), les peintures Art Nouveau du mur dominent l’église, bien que la plus précieuse soit une représentation de la Vierge Marie datant du 14ème siècle. Certains disent qu’elle fut peinte par l’Evangile Luc lui-même.

Ecoutez les cloches qui résonnent à partir des flèches de la Basilique toutes les heures. Vous pouvez reconnaître un des classiques tchèques joués par les carillons, y compris ‘Má vlast’ (Ma Patrie) de Bedřich Smetana.

6.  Le cimetière de Vyšehrad et le Panthéon. Il est particulièrement approprié que cette composition s’entende flottant dans Vyšehrad, car le cimetière de la Basilique abrite la tombe de Smetana, ainsi que nombre de ses contemporains. Créée en 1869, ce cimetière est largement influencé par la mode Art Nouveau de l’époque et, ainsi, vous pouvez l’explorer pendant des heures ; nombre des tombes et des monuments commémoratifs décadents sont des œuvres d’art par elles-mêmes. La partie la plus célèbre est le Panthéon, ou “Slavin”, conçu par Antonin Wiehl. En entrant, sur votre droite, se trouve une liste des résidents les plus célèbres du cimetière, vous informant de manière exacte sur l’endroit où se situe leurs tombes.

Quittez le cimetière de la même manière dont vous y êtes entré, et revenez à K rotundě. A votre gauche se trouve une étrange formation, la Colonne du diable, dont le nom provient de la légende selon laquelle elle aurait été laissée ici par le Diable après qu’il ait perdu un pari avec un des prêtres de Vyšehrad. Tournez à gauche et descendez la colline jusqu’à la Porte Cihelná qui abrite un petit musée contenant six des statues originales provenant du Pont Charles. Puis, descendez Vratislavova et trouvez l’arrêt de tram Výtoň sur le Quai de la Vltava.

 

Check Also

Visite Guidée en Voiture d’époque

Quelques agences de visites guidées offrent des excursions autour de la ville en voitures tchèques d’époque datant des années 1920 et du début des années 1930. Il y a des points de ramassage à divers endroits du centre ville; les excursions commencent à votre convenance, lorsque vous le demandez, si c'est calme. Les visites durent environ 40 minutes.