Kroměříž

KroměřížSituée à 64 kilomètres de la ville moravienne de  Brno, la vieille ville de Kroměříž a été pratiquement détruite lors de la Guerre de Trente ans. Seule une tour de l’évêché Renaissance demeure. Les évêques du prince d’Olomouc le reconstruisirent à partir de 1686 à une grande échelle. Non seulement ils bâtirent une demeure grandiose, mais ils plantèrent également des jardins italiens charmants, et tout cela subsiste encore aujourd’hui, comme la magnifique galerie qui rejoint le palais. Même pour un pays qui compte autant de palais, celui-ci est pratiquement sans égal en termes d’opulence et de faste.

En 1997, Kromeriz fut élue plus belle ville historique de la République Tchèque, et un an plus tard son château épiscopal, avec le jardin de fleurs et le jardin du château, a été ajoutée à la prestigieuse liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO. La ville accueille régulièrement des festivals de musique, des expositions, des congrès et des conférences.

Le complexe actuel, qui se tient juste au nord de la place principale, a été quasiment totalement reconstruite par le prince évêque Bishop Karl Eusebius von Liechtenstein Kastelkorn. Il embaucha les architectes italiens Giovanni Tencalla et Filiberto Lucchese pour dessiner les plans de son palais. Leurs plans correspondaient à un style baroque plutôt imposant. Des artisans d’Italie, dont Baltasare Fontana, étaient chargés de la décoration à l’intérieur et ils mirent en place les stucs. De plus, le prince évêque installa un orchestre de cour.

La seule manière de voir le palais consiste à prendre part à une visite guidée qui dure quatre-vingt-dix minutes. De plus, il existe une visite qui vous emmène jusqu’au toit de la haute tour, bien que cela ne soit pas extrêmement intéressant. En 1752, le fruit détruisit l’intérieur original, et les artistes embauchés pour restaurer les dommages étaient Josef Stern et Franz Anton Maulbertsch. L’apparence colorée des fresques de Stern, basée sur le Parnasse qui est une montagne sacrée de la Grèce, contraste grandement avec l’extérieur sombre du palais. Au cours des années 1770, la Sněmovní sál a été décorée de manière élaborée par l’artiste František von Freenthal.

La bibliothèque spectaculaire abrite plus de 50.000 volumes, ainsi qu’une collection de globes et des archives musicales complètes, comme des partitions de Haydn et de Mozart. Une collection de médailles et de pièces représente monnaie qui existait à Kroměňž, de 1613 à 1760. Au cours de la visite, vous verrez également la salle du trône, la salle d’audience et la galerie de chasse. La salle du star est également mise en évidence, il s’agit de la pièce où le tsar Alexandre III et l’empereur François-Joseph se sont rencontrés pour la première fois en 1885.

Vous aurez besoin d’un ticket séparé pour visiter la galerie de peintures. Elle est située au 2ème étage du palais  que vous pouvez visiter sans guide. Cette collection d’œuvres d’art, la plus grande de la République Tchèque à l’extérieur de Prague, se base sur les acquisitions de Karl von Liechtenstein qui achetait frénétiquement des collections privées supplémentaires. Les chefs-d’œuvre de la galerie incluent des œuvres religieuses de Lucas Cranach l’Ancien et du Maître de Kroměříž. Parmi les peintures provenant d’Italie, on trouve les “Apôtres” incomplets de Veronesé, un cycle créé par Jacopo Bassano à propos de l’histoire de Noé et un chef-d’œuvre du Titien datant de 1571 : “Le supplice de Marsyas”. Il s’agit d’une illustration troublante et sombre de la scène macabre. De plus, vous y trouverez des œuvres de Pieter et Jan Breughel, et un double portait délicat d’Anthony van Dyck qui a été commandé par le roi d’Angleterre Charles 1er et sa femme, Henrietta.

Des jardins pittoresques bordent le palais et s’étendent jusqu’aux rives de la rivière de Moravie. Ces jardins contiennent de nombreux plans d’eau et des lacs. Parmi les attractions, on trouve une volière, une ménagerie et un pavillon chinois.

Pour voir les vestiges de Kroměňž, revenez à la Velké náměstí (place principale). À partir de là, Jánská vous emmène jusqu’à l’église sinueuse baroque de Kostel sv Jana Křtitele (Saint Jean-Baptiste). Jánska contient également des résidences pour les officiers de l’église. À partir de l’église Saint-Jean-Baptiste, dirigez-vous de Pilarova vers la Chrám sv Mořice (cathédrale Saint-Maurice) du treizième siècle. Bien qu’il fasse partie des rares bâtiments médiévaux qui ont survécu dans la ville, l’intérieur de la cathédrales manque quelque peu d’éclat. L’hôtel de ville juif au neuf de la rue Moravcova est le seul exemple survivant en dehors de Prague.

Se rendre à Ostrava : Prenez un bus dans une des stations de bus majeures pour quitter Prague ou Brno. Sinon, vous pouvez prendre le train pour quitter Brno et changer à Kojetin.

Prague Kroměňž Transport. Alternative to train or bus. Book cheap door to door private minibus.

 

PAT

Check Also

Karlovy Vary

Karlovy Vary mérite complètement son statut de ville la plus visitée en République tchèque par les touristes. Cette célèbre station thermale est située à 130 km de Prague dans la partie occidentale de la Bohême. Karlovy Vary a acquis sa réputation grâce à la découverte de sources thermales, dont l'histoire provient du Moyen Age.