Kutna Hora

Kutna HoraGrâce à ses mines d’argent qui étaient ouvertes pendant 250 ans, Kutna Hora a été, après Prague, la deuxième ville la plus importante dans le royaume de Bohême. Au cours du 14ème siècle, sa population était égale à celle de Londres. Aujourd’hui, c’est juste une petite ville de province contenant un peu plus de 20.000 personnes. Il y a beaucoup d‘églises gothiques magnifiques à voir comme la cathédrale Sainte-Barbe (1388-1565), l’un des plus beaux édifices gothiques tchèque, la Cour italienne (Vlassky dvur) avec sa Monnaie Royales, où les célèbres groschens de Prague ont été frappés (représentant à cette époque les devises d’Europe centrale), la maison de pierre, et l’église St.James etc. En l’année 1995, Kutna Hora a été déclaré site de patrimoine mondial et a depuis été protégé par l’UNESCO. Ces jours-ci, la ville bénéficie de touristes et de l’usine de tabac Philip Morris. Le Nord de Kutná Hora est Sedlec, où, au 19ème siècle, l’ossuaire cistercien a été transformé en une œuvre d’art macabre par František Rint. Il y a des ostensoirs d‘os, des lustres et même une armoirie de Schwarzenberg.

Kutna Hora
Les perles de l’architecture de l’UNESCO à Kutná Hora

Minibus Kutna Hora – Prague. Une alternative au train ou au bus. Réservez un minibus privé porte-à-porte pas cher.

Si vous souhaitez explorer Kutna Hora, nous vous recommandons d’opter pour une excursion privée ou pour une excursion partagée pour un voyage d’une journée au départ de Prague. Une excursion privée vous offre une flexibilité totale : vous pouvez choisir l’heure du départ, la longueur de votre séjour dans votre lieu de destination, la possibilité de modifier vos plans (si vous décidez de rester plus ou moins longtemps), et de choisir d’avoir un guide expérimenté qui parle votre langue maternelle ou d’avoir juste un chauffeur qui vous fournit des informations de base et des recommandations sur l’endroit. Bien que les excursions partagées offrent moins de flexibilité, elles partent à des heures et des dates planifiées avec un programme fixe – le prix est avantageux et il inclut tous les frais. Vous pouvez consulter plus d’informations sur notre site web.

 

Ce qu’il faut voir

OssuaireOssuaire – chapelle du cimetière de la fin du 14ème siècle, reconstruite dans le style baroque par J.B Santini. Les os, qui ont décoré l’intérieur de la chapelle depuis le 16e siècle, ont été récupérés dans le cimetière rattaché.

‘L‘église d‘Os’ de l’Ossuaire de Sedlec est située en dehors du centre-ville de Kutna Hora, si vous arrivez par train, elle est située à 800m au sud de la station de train principal de Kutná Hora (adulte/concession 50/30Kč; Ouvert de 8h à 18h d’Avril à Septembre,  de 9h à midi & de 13h à 16h de Novembre à Février). Lorsque la famille Schwarzenberg a acheté le monastère de Sedlec, en 1870, ils ont permis à un sculpteur local de faire preuve de créativité avec les os qui avaient été entassés dans la crypte. Mais ce n’était pas un petit tas d’os insignifiant : c’est le reste de pas moins de 40.000 personnes. Le résultat a été spectaculaire – des guirlandes de crânes et de fémurs sont enfilées sur la voûte comme des décorations de Noël de la famille Addams, tandis que dans le centre pend un lustre immense contenant chaque os du corps humain. Quatre pyramides géantes d‘os empilés trônent dans chacune des chapelles d’angle, et des croix, des calices et des ostensoirs ornent l’autel. Il y a même une armoirie Schwarzenberg faites d‘os – remarquez le corbeau picorant les yeux de la tête du Turc, un motif macabre de la famille Schwarzenberg.

L’église Sainte Barbe, la patronne des mineursCathédrale St. Barbara – un exemple unique d’architecture gothique. Sa construction a été commencée à la fin du 14ème siècle. La cathédrale abrite une galerie de style gothique tardif et des peintures de la Renaissance. Sa chapelle se compose d’élégantes colonnettes, d’une fresque et de motifs évoquant l’extraction minière et le battage de monnaie. Cet ouvrage unique de l’architecture gothique flamboyante et tardive symbolise le pouvoir et l’importance de cette ville minière qui est liée à des sites d’extraction du minerai d’argent. L’église n’est consacrée à nulle autre personne qu’à Sainte Barbe, la patronne de tous les mineurs. La construction de ce joyau a duré cinq longs siècles. L’aspect de cette immense cathédrale est l’œuvre de Matthias Rejsek et Benoît Ried. 

Cour italienne – à l’origine de la Monnaie centrale où les groschens de Prague ont été produits. Il devint le siège temporaire du roi après la reconstruction, à la fin du 14ème siècle.

Église de Saint-Jean Népomucène – la fin de la construction baroque dessiné par František Maxmilián Kaňka et construit en 1734 à 1754. Les peintures du plafond remarquables représentent la légende de saint Jean Népomucène. Une série de statues appelées “Heaven tchèque” fête des saints patrons tchèques.

Chapelle Christi – Édifice gothique inachevé du début du 15ème siècle, conçu comme un ossuaire. Il est l’un des rares exemples totalement préservé du gothique rayonnant. La terrasse offre une vue impressionnante sur la ville.

 

Autres sites intéressants

Cathédrale de l’Assomption – a appartenu aux Cisterciens. C‘est l’un des travaux les plus significatifs de l’architecture gothique tchèque du 14ème siècle. Elle a été la première cathédrale construite en Bohême. Santini lui a donné sa dernière forme dans le style baroque-gothique au début du 18ème siècle. La cathédrale de l’Assomption n’est pas surnommée le temple de la lumière pour rien. Ses imposantes fenêtres n’avaient pas de pareil en Bohême. Cette merveille architecturale combine l’importance accordée à l’espace et à la pauvreté par les cisterciens et la somptuosité gothique de la cathédrale. L’édifice entier s’élève dans les hauteurs à chaque minute grâce à la lumière.

Maison Sankturinovský – édifice gothique datant du 13 siècle avec une chapelle richement décorée. Aujourd’hui, il abrite le Centre d’information, la Galerie Felix Jenewein et le Musée de l’Alchimie.

Hrádek / Mines d’argent

À l’origine, il s’agissait d’un lieu gothique agrémenté d’une cour et d’une tour qui fut construit en 1420. Aujourd’hui, il accueille l’exposition du musée tchèque de l’Argent.

Même si les mines d’argent qui se trouvent à Kutná Hora datent probablement de l’époque médiévale, elles sont restées inutilisées et non enregistrées pendant des siècles, jusqu’à ce qu’une équipe de géohydrologues les découvrent accidentellement en 1967. Ils ont établi qu’elles dataient de l’époque où les minerais étaient extraits manuellement, en utilisant des burins et des marteaux, comme le prouvent les marques présentes sur les parois étroites.
Le filon d’argent de Kutná Hora a assuré la richesse de la royauté de Prague. Il ne fait aucun doute que, tout au long du règne de Charles IV, l’empire (et l’influence de l’empereur) se développèrent grâce au travail de la centaine d’hommes qui travaillaient dans les allées souterraines obscures. Lorsque vous les visitez aujourd’hui, vous ressentez la sensation de claustrophobie de ce que l’on appelle la : “galerie”. Il s’agit d’un segment des mines qui s’étend sur deux cent soixante-quinze yards (deux cent cinquante mètres) qui a été ouvert aux touristes. Son plafonds et ses parois cachent recèlent encore des pépites de gneiss et de quartz, et il faisait partie de la propriété des riches conglomérats qui y faisaient travailler des chevaux et des hommes qui tiraient des équipements pour l’extraction minière à l’époque médiévale. De minuscules stalactites – des sédiments contenant du calcite – pendant à certains endroits. Ils naissent du suintement graduel des minéraux. Néanmoins, ce processus est plus visible dans les grottes du karst moravien, dans la province orientale de la République Tchèque. Entrée : 110 CZK, Horaires : Entre avril et octobre, du mardi au dimanche : 10h00-18h00, fermées le lundi et entre novembre et mars, les visites durent généralement une demi-heure, www.cms-kh.cz.

La galerie d’art de la région de la Bohème centrale

Il s’agit d’un lieu récent dans la ville et elle se situe juste à gauche lorsque vous sortez de la cathédrale. Elle était utilisée autrefois comme un collège jésuite baroque, mais aujourd’hui elle accueille le second plus grand espace dédié à des expositions de toute la République Tchèque, elle se classe deuxième après la galerie nationale de Prague. Les expositions qui y sont proposées changent constamment, mais l’endroit regorge toujours d’œuvres d’art importantes datant du 20ème  et  du 21ème siècles.

Les statues qui se trouvent à l’extérieur sont un élément à souligner, elles représentent tous les saints, et elles ont de manière évidente un lien avec le fait que ce bâtiment était auparavant habité par des Jésuites. En fait, ils ont été ses occupants en 1626, à l’époque où ils tentèrent encore une fois de reconvertir les citoyens à la religion catholique. Ces statues comportent une remarquable similitude avec celles qui se trouvent sur le Pont Charles, à Prague, et cela est dû au fait que les deux ensembles de statues constituaient une forme de propagande pour les mouvement de la Contre-Réforme. Si vous souhaitez visiter ce bâtiment, vous pouvez acheter un ticket combiné pour 120CZK qui vous donnera accès à toutes les expositions présentées.

Adresse : Barborská 53 ; Horaires : de 10h00 à 18h00 du mardi au vendredi. www.gask.cz

La fontaine de pierre (Kamenna Kasna)

Kutna Hora a, pendant très longtemps, abrité une grande partie des exploitations minières du pays et, de ce fait, trouver de l’eau potable était un véritable parcours du combattant pour la population. Pour résoudre ce problème, un système complexe de canalisations a été mis en place pour ravitailler la ville en eau, cette dernière coule dans de grands réservoirs de stockage afin de garantir que la ville disposera toujours de réserves d’eau. La fontaine de pierre a été construite au 15ème siècle au-dessus de ces réservoirs selon les dessins de l’architecte Rejsek, et son style gothique en a fait une des pièces maîtresses de la ville. Elle se trouve désormais dans la Rejskovo Namesti – elle n’est plus en fonctionnement, mais il est toujours possible de la voir sous la forme dont elle disposait au moment de sa construction originale.

La maison de pierre (Kamenný Dům)

Ce bâtiment a été construit par des artisans polonais et, à cette époque, il était considéré comme une merveille artisanale. Le travail de maçonnerie élaboré des feuilles de vigne qui montent sur le bâtiment, ainsi que les animaux qui parsèment la façade sont un régal pour les yeux, et il s’agit d’une œuvre que tous les amateurs d’architecture et d’art devraient voir de leurs propres yeux. Les autres choses que cette maison a à vous proposer – le musée des arts et des métiers locaux – sont plutôt ennuyeuses, vous pouvez donc les laisser de côté pour économiser de l’argent. Elle est ouverte de 10h00 à 17h00 tous les jours, et vous pouvez trouver plus d’informations sur  www.cms-kh.cz.

Le musée de l’Alchimie (Muzeum Alchymie)

Il s’agit du seul musée dans toute la République Tchèque qui soit dédié à l’art ancien de l’alchimie, et il est situé dans la cave d’une maison située sur la place principale. Comme vous pouvez vous y attendre, ici tout est lié à la chimie, et pour les visiteurs anglophones, de nombreuses descriptions sont rédigées en anglais, et elles expliquent toutes les différentes facettes de cette pratique. Une tour gothique spectaculaire est également rattachée à ce bâtiment et, à l’intérieur, vous trouverez un atelier d’alchimiste où tout est placé comme si vous y faisiez une visite à l’époque où l’alchimie était encore pratiquée, il y a de nombreuses années.

Le musée de l’Alchimie est ouvert entre 9h00 et 18h00 entre avril et septembre, et entre 9h00 et 17h00 entre octobre et mars. L’entrée coûte 60CZK.

 

Où manger ?

Pivnice Dačický (Adresse : Rakova 8; Tarif 110-250Kč; Ouvert de 11h à 23h). Obtenez de l’écume sur la moustache dans cette ancienne brasserie de Bohême, où vous pourrez manger des quenelles et choisir parmi cinq bières à pression, y compris Pilsner Urquell, Budvar et la bière de levure Primátor.

Dobrá Čajovna. Il s’agit d’un petit salon de thé qui se démarque un peu car il ne conserve pas du tout l’ambiance de la ville. Au lieu de cela, il s’agit d’un lieu de caractère qui se caractérise par une influence thaïlandaise qui s’exprime à travers ses nombreuses décorations pittoresques. C’est un endroit fantastique où vous pouvez venir si vous voulez passer la journée confortablement installé à observer la population locale en train de vaquer à ses occupations quotidiennes. Il est ouvert tous les jours entre 14h et 22h, et il est situé au 16 Jungmannovo Náměstí.

U Žlutého Kola (Donna). Il s’agit du meilleur endroit dans toute la ville pour trouver des plats traditionnels tchèque, mais cela signifie aussi qu’il est généralement également très fréquenté. Pour les touristes, il existe un menu en anglais, cependant les menus spéciaux pour le déjeuner n’existent qu’en tchèque, mais un des serveurs sera en mesure de vous expliquer ce qu’ils contiennent. Il dispose également d’une adorable petite cour où vous pouvez vous asseoir quand il fait beau. Il est ouvert tous les jours, et les menus spéciaux pour le déjeuner sont servis jusqu’à 15h. Il est situé au-dessus de l’hôtel Garni, au 16 Havlíčkovo Náměstí.

Piazza Navona. Ce restaurant italien peut irriter certaines personnes à cause de ses publicités en anglais, mais il est situé sur la place principale de la ville et, par conséquent, il attire les foules. La nourriture y est bonne et les clients sont fidèles. Il est ouvert tous les jours et, comme nous l’avons déjà dit, il se trouve au 90 Palackého náměstí. Site web :

U Sňeka Pohodáře. Le meilleur restaurant italien de Kutná Hora’. Plats 100 à 240CZK. Adresse : Vladislavova 11.

 

S’y rendre

Kutna Hora est situé à 65 km à l’est de Prague. À 70 minutes de la station Florenc en bus, à 55 minutes de la gare principale en train. Les billets pour le train ou le bus coûtent autour de 70 CZK. Si vous ne voulez pas dépenser en utilisant les transports publics, pensez à réserver une excursion.

 

[mappress mapid=”84″]
PAT

Check Also

Cesky Krumlov

Située à 180 km de Prague, c‘est l'une des quelques villes qui ont réussies à conserver leurs origines médiévales. Cesky Krumlov est nichée dans le Sud de la charmante campagne de Bohème dans un méandre de la rivière Vltava. La ville est appelée la perle de la Bohême. Son centre historique a été inscrit dans la Liste du patrimoine Naturel et culturel de l'UNESCO en 1992. La ville est dominée par deux monuments culturels nationaux - le château et l'église gothique Saint-Guy.