Home / Conseils, Astuces / Surmonter la barrière de la langue

Surmonter la barrière de la langue

Surmonter la barrière de la langueBien que beaucoup de personnes pensent le contraire, la barrière de la langue en République Tchèque n’est pas plus importante que dans d’autres pays européens – en fait il est plus simple de communiquer dans la plupart des villes tchèques que de communiquer en Espagne ou en Italie. Lors de la chute du Rideau de fer en 1989, il n’y avait pas beaucoup d’anglophones dans le pays, mais ce n’est plus le cas. La plupart des Tchèques travaillant dans l’industrie du tourisme parlent désormais anglais, comme presque tous les jeunes Tchèques.

Pourtant, comme dans tout pays non-anglophone, tout le monde ne sait pas parler anglais et cela peut engendrer des difficultés en termes de communication. Cela se produira très probablement si vous rencontrez une personne âgée de plus 40 ans qui travaille en tant qu’employé(e) ou dans un service client. Ne vous attendez pas à ce que les gens vous comprennent et, s’ils ne vous comprennent pas, pensez à d’autres moyens de vous faire comprendre. Par exemple, pour acheter un billet de train, écrivez simplement la destination souhaitée ainsi que l’heure sur un morceau de papier. En outre, si vous parlez un peu allemand, cela pourrait se révéler pratique, en particulier dans le sud, car de nombreux touristes autrichiens s’y trouvent.

La langue tchèque fait partie des langues slaves et, par conséquent, elle est étroitement proche de celles de la Slovaquie et de la Pologne, ainsi que de celles d’autres pays. Ce qu’il y a généralement de plus difficile dans les langues slaves, c’est la prononciation des mots. En fait, ils sont parfois tellement difficiles à prononcer que les premiers missionnaires chrétiens qui vinrent en Europe de l’Est, nommés Cyril et Méthode, inventèrent un tout nouvel alphabet pour inclure les diverses sonorités slaves. Il s’agit de ce que l’on appelle l’alphabet cyrillique, et il est encore utilisé dans des pays comme la Serbie et la Russie.

La République Tchèque n’utilise plus l’alphabet cyrilique aujourd’hui, elle utilise l’alphabet romain – le même alphabet utilisé dans la majeure partie du monde. Il y a encore beaucoup de signes diacritiques – des marques au-dessus des mots et des lettres -, et cela donne de nombreux sons différents. Un accent grave (á, é, í, ó, ú, ý) signifie que vous vous attardez sur cette voyelle ; et cela n’indique pas une accentuation qui, quant à elle, tombe sur la première syllabe. Le lettre c a toujours la sonorité “ts” (comme dans “cats”). Le petit accent (háček) au-dessus du č, du š, ou du ž ont les sonorités “ch,” “sh”, ou “zh” respectivement (comme dans “leisure”). Le petit accent sur le ě lui donne la sonorité “yeh.”

La langue tchèque dispose d’un son qui ne se trouve dans aucune autre langue dans le monde et qui est représenté par la lettre ř (comme dans “Dokořán”). Cela donne une sonorité entre “zh” et un “r” qu’on fait rouler. Le ň est une autre lettre potentiellement troublante, on la prononce comme le “ny” dans “canyon”. Ces sons sont souvent difficiles à travailler, il est donc acceptable que les étrangers les remplacent simplement par des sons “r” ou “n”.

PAT

Check Also

Pourboir

Le pourboire est le plus souvent laissé sur la table. Si vous voulez laisser un pourboire rajouter au montant environ 10% et arrondissez à la somme supérieure. Si vous ne dites pas le montant on va vous rendre toutes les pièces de monnaie.