Home / Attractions, Monuments / Couvent Sainte-Agnès

Couvent Sainte-Agnès

Couvent Sainte-AgnèsLorsque vous vous trouvez dans le Quartier Juif de Prague (cela devrait être le cas à un moment de votre voyage), vous devez vous assurer de voir le Couvent Sainte-Agnès (Anežský klášter). Il fut fondé par Agnès, la fille d’Otakar Ier, dans les années 1230, mais la construction se poursuivit pendant 50 ans. Même s’il tomba en décrépitude au 19ème siècle, il est aujourd’hui partiellement restauré, et deux des églises sont souvent des lieux pour des concerts et pour d’autres évènements. Il abrite également une magnifique collection d’art médiéval, qui appartient en majeure partie à la fameuse Galerie Nationale.

L’intégralité du bâtiment était extrêmement animé et très important jusqu’aux Guerres Hussites des années 1400 qui interrompirent, à juste titre, l’utilisation du couvent. Il fut alors utilisé par divers groupes religieux jusqu’en 1782, lorsque Joseph II le laïcisa. Après cela, les deux églises se délabrèrent après des années de négligence et d’utilisation en tant qu’entrepôts. Pourtant, ce n’est plus le cas, car elles ont été magnifiquement restaurées, et les cloîtres ont même été reconstruits. De plus, les tombes de Václav et d’autres dirigeants Přemyslid ont été retrouvées. En 1986, l’Eglise Saint-Francis fut transformée afin de pouvoir devenir un lieu pour des concerts et des spectacles, alors que la majorité de l’espace restant forme désormais une grande galerie d’art.

Il est utilisé comme écrin pour la collection d’œuvres d’art médiévales de la Galerie Nationale qui se trouvait dans le Couvent Saint-Georges, qui se trouve à l’intérieur du Château de Prague. Après un remaniement, cette collection fut déplacée au Convent Sainte-Agnès où elle demeure désormais. Il y a peu d’autres musées précieux en Europe Centrale qui peuvent se vanter d’une collection aussi vaste et importante d’œuvres d’art médiévales comparables à celle qui se trouve ici, et elle contient des œuvres telles que des peintures sur panneaux, de nombreuses sculptures de la Vierge, des retables ailés et de nombreuses autres peintures. Nombre des artistes sont inconnus, donc on les appelle simplement « Maître » de la ville dans laquelle ils travaillent.

 

Les collections

La première pièce dans laquelle vous entrez dans ce musée contient un certain nombre de sculptures de la Vierge qui sont de manière évidente influencée par l’art français et qui datent des 12ème et 13ème siècles. Il y a également un certain nombre d’autres œuvres d’art en rapport avec la Vierge, comme une peinture du Maître de Vyšší Brod, et également une peinture qui provient de l’Eglise de Vyšehrad datant des années 1350. Plus étrangement, il y a également un herma, un objet qui enveloppait le crâne des défunts. Celui-ci fut utilisé pour Sainte Ludmila, la grand-mère de Saint Venceslas.

La seconde pièce contient neuf peintures, toutes du même artiste, et toutes représentant la vie du Christ. On pense qu’elles ont été débutées dans les années 1350, bien que leur facture soit discutable – il ne s’agit pas des meilleures œuvres du musée. Il est possible que l’artiste en laissait le soin d’en terminer un certain nombre à ses assistants au lieu de les terminer lui-même. Ici, vous verrez de nombreuses scènes différentes de la vie du Christ, comme le Christ au Mont des Oliviers et la Nativité.

En passant à la troisième pièce, vous découvrirez que toutes les œuvres d’art de cette salle sont d’un seul homme : Maître Théodoric. Ses œuvres les plus célèbres sont les 128 peintures qu’il a peintes pour la Chapelle de la Sainte-Croix du Château de Karlštejn (Hrad Karlštejn) dans les années 1350-1360. De nombreuses personnes n’aiment pas son style de peinture, connu sous le nom de ‘style doux’, mais vous pourrez vous faire votre propre idée en observant 6 des peintures mentionnées précédemment dans cette pièce.

La pièce suivante abrite une collection de différentes œuvres d’art, mais la plus frappante est sans aucun doute la Crucifixion. Elle est incroyablement vivante et elle présente les évènements dans un style réaliste, elle était autrefois la propriété du cloître d’Emmaüs (Klášter na Slovanech). Vous pouvez également voir de magnifiques vitraux de Kolín, ainsi que certaines sculptures de la Vierge et l’Enfant et une Pietà de Lásenice.

Lorsque vous passez à la pièce suivante, vous atteignez un des points culminants de la collection d’œuvres d’art présente ici – les panneaux créés par le Maître de Třeboň qui sont les derniers vestiges d’un retable ailé datant approximativement de 1380. Ils sont empreints d’émotion et de précision, et ils constituent un bel exemple du travail d’un expert. Une des œuvres les plus admirées est la peinture intitulée la “Madone de Roudnice”, vous pouvez également voir une magnifique Crucifixion de l’artiste.

La pièce suivante contient de nombreuses Vierge, ainsi que la série de panneaux de portraits connue sous le nom de « Cycle capucin ». Il y a également un ostensoir datant approximativement de 1400 provenant de Sedlec, à proximité de Kutná Hora. La pièce après celle-ci contient, entre autres choses, le « Retable de Roudnice » et une interprétation gothique de la « Madone de Český Krumlov ». Après avoir observé cette pièce, vous devez faire demi-tour et revenir en dépassant le « Cycle capucin » afin d’arriver dans la grande salle.

Dans la grande salle, de nombreuses œuvres d’art différentes sont exposées, y compris six panneaux du Maître de Rajhrad et un triptyque plutôt sinistre appelé « Retable Reininghaus ». Il y a également une Assomption provenant de Deštná, ainsi que le « Retable de Saint-Georges ». Vous pourrez également voir l’œuvre du Maître de Litoměřice – dont son triptyque de la Sainte Trinité – ainsi que l’œuvre autrichienne intitulée la « Vierge aux guirlandes ». Enfin, vous serez amené à admirer le « Retable de Velhartice », un retable ailé, qui borde chaque côté d’une statue de la Vierge et l’Enfant.

Les pièces suivantes du musée contiennent de nombreux autres trésors médiévaux, comme le buste de Saint Adalbert et des sculptures sur bois d’un artiste anonyme dont seules les initiales sont connues, I.P. Vous verrez également l’atelier de Lucas Cranach l’Ancien et certaines de ses peintures dans les pièces suivantes, et vous finirez votre visite de cette galerie d’art intéressante et imposante dans le Quartier Juif de Prague.

 
St Agnes Convent

Check Also

Pont Charles

Le pont Charles du 13ème siècle est habituellement rempli de touristes comme de Tchèques, en particulier pendant les mois de printemps et d'été. Le Pont Charles est sûrement l‘une des attractions touristiques les plus importantes de la ville et devrait être le premier lieu de votre liste de choses à voir. Le meilleur moment pour l'expérience d'une promenade moins encombrée est tôt le matin, même si une soirée romantique à pied à travers les rues impressionnantes d‘un Prague allumé est également magique.