Home / Attractions, Monuments / Synagogues de Prague

Synagogues de Prague

Le complexe du quartier juif de Prague est formé par le vieux cimetière juif, l’hôtel de ville, l’ancienne salle des cérémonies et six synagogues : Vieille-Nouvelle, Pinkas, Maisel, Espagnole, Klausen et Haute. Le quartier juif fut créé au XIIIe siècle, mais son aspect originel a beaucoup changé après sa grande reconstruction au tournant des XIXe et XXe siècles. Bien qu’il ne reste que peu de monuments importants évoquant l’histoire vieille de plusieurs siècles des Juifs de Prague, ils représentent pourtant l’ensemble de monuments juifs le mieux conservé en Europe.

 

La Synagogue Vieille-Nouvelle

Connue comme étant la plus ancienne synagogue d’Europe, ce bâtiment date de la fin du 13ème siècle et il fut à un moment le lieu de culte principal de la communauté juive.  En plus d’être un site important, elle est également un des plus beaux bâtiments de Prague.  Le bâtiment dispose d’une salle à deux nefs divisée par des colonnes au-dessus desquelles repose une voûte unique composée de cinq voutains.  La chaire se tient au centre de la synagogue, derrière une grille en fer du 15ème siècle.  Elle est également entourée par des bancs pour les hauts membres de la communauté juive.  Un des sièges est rehaussé par l’Etoile de David là où il est dit que le légendaire Rabbin Low avait l’habitude de s’asseoir.  Les cinq livres de Moïse, connus sous le nom de Torah, reposent dans la bimah qui fait face à l’est.  Le bâtiment n’a pas toujours été tel qu’il est aujourd’hui.  Au 14ème siècle, un hall d’entrée a été ajouté, abritant la trésorerie pour les percepteurs d’impôts.  Pour aller du hall d’entrée à la salle principale, il faut passer sous un relief constitué de feuilles et de raisins.  Les douze branches symbolisent les douze tribus d’Israël naissant à partir d’un buisson.  La synagogue est également le foyer de nombreuses légendes, et c’est la seule synagogue à Prague où des services ont encore lieu.

La Synagogue Vieille-Nouvelle

La Synagogue Haute

Située directement en face de la Synagogue Vieille-Nouvelle, elle a été construite en même temps que l’Hôtel de Ville juif à la fin du 16ème siècle.  A un moment, les deux bâtiments étaient réunis grâce à une entrée au premier étage, mais celle-ci est murée depuis la fin du 19ème siècle.  Elle est également utilisée comme un lieu de réunion pour la communauté juive, mais cette dernière utilise désormais une salle d’exposition accueillant des tissus provenant du Musée juif.

 

La Synagogue Klaus

Cette synagogue est un bâtiment public qui tient son nom de trois bâtiments plus petits appelés des klauses à partir desquels elle est construite.  Un de ces bâtiments abrite la célèbre Ecole talmudique, le second était une synagogue et le troisième était un hôpital.  L’intérieur du bâtiment est constitué d’un splendide ouvrage en stuc et il contient une voûte cylindrique avec quatre paires de lunettes.  Aujourd’hui, la synagogue accueille l’exposition d’imprimés et de manuscrits retraçant l’histoire des juifs en Europe depuis le Moyen-Âge.  Il existe de nombreuses légendes entourant le bâtiment, y compris une qui raconte que des anges ont porté les pierres qui constituent le bâtiment et qu’ils le protègent depuis, leur devant sa survie à deux incendies.

 

La Synagogue Pinkas

Tenant son nom du rabbin qui la créa, cette synagogue date du 15ème siècle.  Aujourd’hui, elle est dédiée aux juifs bohémiens et moraves victimes de l’Holocauste.  L’intérieur contient les noms de 77.297 juifs qui ont perdu la vie entre les mains des nazis.  Tout au long de sa vie, le bâtiment a été reconstruit plusieurs fois suite à de nombreuses inondations.

 

La Synagogue Maisel

Cette synagogue fut construite par Mordechai Maisel comme un lieu de culte privé.  Maisel était le chef de la communauté juive à l’époque, et il se vit donc accorder la permission spéciale de construire la synagogue de la part de l’empereur.  Etant donné qu’à l’époque Maisel était une des personnes les plus riches, non seulement il construisit la synagogue, mais il pava également les rues de la Ville Juive et il agrandit l’hôpital.  A un moment, il s’agissait de la plus grande synagogue de Prague, mais elle obtint son apparence actuelle suite à une rénovation au 19ème siècle.  Bien que la région fut sous occupation nazie, la synagogue conserva des biens juifs volés et, aujourd’hui, elle abrite de nombreux objets du musée juif.

 

Le Vieux cimetière juif

Situé près de la Synagogue Klaus, elle a également une grande importance, mais on ne sait pas exactement quand le cimetière fut créé.  Le cimetière est aujourd’hui fermé, mais les plus vieilles pierres tombales datent de 1439, et il s’agit également de la dernière demeure d’Avigdor Kara qui a vécu en 1389.  A partir de là, il fut utilisé jusqu’en 1787. Etant donné que la communauté juive n’utilisait qu’un cimetière, elle manqua rapidement de place et les juifs durent commencer à enterrer des personnes les unes sur les autres, en les empilant.  On estime à présent qu’il y a 80.000 tombes avec douze couches sous un total de douze mille pierres tombales.  Nombre de ces pierres tombales portent non seulement le nom de la personne décédée, mais elles partagent également des faits à leur propos.  Nombre d’entre elles ont des emblèmes qui symbolisent différents clans, différents emplois et différents noms.  Contrairement à d’autres cimetières juifs, celui-ci ne comporte pas de reliefs représentant des formes humaines.  Ces dernières ne sont pas souvent trouvées car la loi sainte dit la représentation des personnes est une tentative arrogante d’imiter le travail de Dieu.  Par conséquence, il existe quelques imperfections qui ont permis aux artistes de contourner la loi.

Le Vieux cimetière juif

Check Also

Pont Charles

Le pont Charles du 13ème siècle est habituellement rempli de touristes comme de Tchèques, en particulier pendant les mois de printemps et d'été. Le Pont Charles est sûrement l‘une des attractions touristiques les plus importantes de la ville et devrait être le premier lieu de votre liste de choses à voir. Le meilleur moment pour l'expérience d'une promenade moins encombrée est tôt le matin, même si une soirée romantique à pied à travers les rues impressionnantes d‘un Prague allumé est également magique.