Home / Visites de la Ville / Promenade du Pont Charles à la Place de la Vieille-Ville

Promenade du Pont Charles à la Place de la Vieille-Ville

Alors que de nombreuses villes européennes furent endommagées, parfois détruites suite à des catastrophes ou à des conflits – notamment lors de la Seconde Guerre Mondiale – Prague a été plus chanceuse. En jetant un œil au-delà de la Vltava, à partir de sa rive est, vers le Château, beaucoup dises avoir l’impression d’être dans les pages d’un conte de fées.

La Vieille-Ville est une installation médiévale, rejointe par la suite par la Nouvelle-Ville de Charles IV au 14ème siècle, faisant à l’époque de Prague la troisième plus grande ville d’Europe. Bien que son surnom de ‘la ville d’or’ soit souvent attribué aux panoramas stupéfiants de Prague lorsqu’ils saisissent la lumière du soleil, son origine a un aspect bien plus pratique. Les réserves d’or de la ville étaient généralement stockées au sommet du toit du Château de Prague.

Au fur et à mesure du développement de Prague au cours du 21ème siècle, elle forge son identité moderne. La Maison Dansante, également appelée affectueusement le bâtiment Fred et Ginger, qui vacille à la lisière de la Vltava, à Jiráskův principalement.

1.  Commencez à l’extrémité ouest du Pont Charles dans Malá Strana (Cela signifie ‘Petit Quartier’ ou ‘Petit Côté’). Il est maintenant temps de vous préparer pour la plus grande attraction touristique de la ville. En observant tous les autres ponts qui traversent aujourd’hui la Vltava, il est difficile de croire que le Pont Charles était le seul à le faire jusqu’en 1841. De son achèvement au début du 15ème siècle, vous pouvez imaginer combien le Pont pouvait être rempli – bondé de marchands avec leurs marchandises, allant du Petit Quartier à la Vieille-Ville. En dépit de la multitude de moyens actuels pour traverser la rivière, le Pont Charles demeure aussi animé qu’il l’a toujours été.

2.  Lorsque vous vous frayez un chemin parmi les joyeux drilles, les amuseurs de rue et les marchands ambulants (c’est-à-dire à moins que vous n’ayez réussi à vous lever à l’aube et à éviter le trafic), essayez d’aller jusqu’à une des deux extrémités, chacune étant bordée de statues baroques de saints. Les statues originales furent introduites sur le Pont au début du 18ème siècle, bien qu’elles soient toutes aujourd’hui remplacées par des copies. En particulier, gardez un œil ouvert pour trouver la représentation de St Jean Nepomuk, qui fut jeté dans la rivière et tué sur ordre du Roi Wenceslas en 1393. Il est dit que si vous touchez la plaque dorée à la base de la statue, vous aurez de la chance. N’hésitez pas à rejoindre la liste des touristes superstitieux et voyez si cela fonctionne.

3.  Une fois que vous aurez finalement réussi à vous frayer un chemin jusqu’à l’autre côté du Pont, en ayant sans aucun doute profité d’un peu de musique en plein air et en ayant ri devant des caricatures esquissées sur le chemin, vous atteindrez la Tour du Pont de la Vieille-Ville.  Comme la Tour de la Poudrière dans la Náměstí Republiky, cette tour faisait partie des fortifications de la Vieille-Ville. Pourtant, en dépit de ses aspects pratiques, les décorations de style gothique de ce bâtiment sont considérés comme les plus étonnants de ce type. Regardez en haut en passant sa porte, et émerveillez-vous devant ses peintures murales du 14ème siècle.

4.  En sortant de la Tour du Pont, à votre gauche se trouve l’Eglise Saint Francis Séraphin – souvent négligée en raison des si nombreuses autres structures historiques qui l’entourent. Elle appartient à l’Ordre des Chevaliers de la Croix avec une Etoile Rouge, et elle fut fondée par Agnès de Bohème en 1233. Là où se situait l’hôpital du monastère, se trouve actuellement un espace d’exposition dans lequel est exposé un fragment du pont Judith. Celui-ci se tint à la place du Pont Charles jusqu’en 1342.

5.  En traversant Křižovnická et en vous dirigeant vers Karlova, il vous sera pardonné de penser que cette rue a été envahie par la congrégation des boutiques de souvenirs et par des restaurants proposant du goulasch à des prix exorbitants. Cependant, en examinant de manière plus attentive, elle vous révèlera des vestiges historiques, dont un à l’adresse 188/4. Il s’agit de l’ancienne maison de Johannes Kepler, le mathématicien et astronome allemand. Kepler établit ici les lois des mouvements planétaires, sur ce site même. Lorsque la rue s’ouvre sur Liliova, vous trouverez la boutique d’apothicaire de jadis U zlaté studně (Au puits d’or), qui est décorée des visages des guérisseurs de la peste St Sébastien (à gauche) et Saint Roch. Si cela attise votre intérêt, pensez à visiter le monument commémoratif sur l’époque de la peste situé un peu plus au sud sur la rive est.

6.  En tournant à gauche sous l’arcade du mur nord de la place, vous vous retrouverez sur les terres du Clementinum, qui abrite actuellement la Bibliothèque Nationale de la République Tchèque. Son nom vient de la Chapelle de Saint Clément qui se dressait avant sur le site. Depuis lors, le site a abrité un monastère dominicain, un collège jésuite et, par la suite, un observatoire. Le Clementinum est cité dans l’ouvrage de Jorge Luis Borges Le miracle secret.

7.  En vous frayant un chemin sur le site du Clementinum et en passant sous une arcade pour en sortir, vous arriverez sur Mariánské náměstí. Directement en face de vous se trouve la Mairie de Prague, domicile du maire de la ville, et à votre gauche la Bibliothèque de la ville de Prague au sommet de laquelle vous pouvez voir des statues représentant les divers sujets d’enseignement. Un petit oasis de calme entre le Pont Charles et la Place de la Vieille-Ville, il peut y avoir quelque chose d’étrange et d’inquiétant dans Mariánské náměstí, en particulier la nuit. Peut-être que cela a un rapport avec le constant filet d’eau émanant de la statue d’une fille situés dans un des coins de la Place. Sinon, il pourrait s’agir du personnage noir en armure qui se tient à gauche de la Mairie. Il s’agit de l’Homme de fer – un personnage maudit qui est censé revenir à la vie tous les 100 ans et hanter les rues à la recherche de vierges.

8.  Avec la Mairie toujours en face de vous, dirigez-vous vers la droite sur Husova, dont le site le plus intéressant est le Palais Clam-Gallas, construit par l’architecte italien Domenico Canevale. Le poids du palais tout entier semble porté par deux géants de pierre, dont les muscles sculptés sont tendus pour toujours. Au cours du 18ème siècle, le Clam-Gallas était le lieu de nombreux concerts somptueux, deux des plus mémorables étant ceux de Mozart et de Beethoven. Un peu plus haut dans la rue, sur votre gauche, se trouve l’Eglise de Saint Gilles, à l’extérieur de laquelle quelqu’un déposera sans aucun doute un dépliant dans votre main pour un concert classique.  Jan Milíč de Kroměříž fut un des prêtres notables de l’église, un grand défenseur de la Réforme pré-hussite.

9.  En fait, cette région en termes d’histoire hussite, et comme vous pouvez l’avoir déjà compris, Husova tient son nom du réformateur religieux Jan Hus. La raison en est que Hus prêchait autrefois dans la Chapelle de Bethlehem, que vous trouverez dans Betlémské náměstí, juste à droite avant d’atteindre l’extrémité de Husova. Bien que le bâtiment puisse contenir jusqu’à 3.000 personnes, il n’a jamais gagné le titre d”église’. Lorsque Hus fut excommunié en 1412, le Pape ordonna que la Chapelle de Bethlehem soit détruite, mais cela fut franchement ignoré par le conseil de la Vieille-Ville, donc c’est ce dernier que nous devons remercier pour son existence aujourd’hui.

10.  En revenant vers Husova, en regardant vers le haut, votre cœur peut faire un saut dans votre poitrine lorsque vous verrez un homme qui se balance à l’extrémité d’un bâtiment. N’ayez pas peur – il ne s’agit pas d’une tentative de suicide, ni un ouvrir en danger – il s’agit d’une œuvre d’art du sculpteur rebelle tchèque David Černý. En inspectant plus attentivement, la statue a un air de famille étrange de Sigmund Freud. Si vous aimez la coupe du travail de Černý, nous vous conseillons de chercher ses autres œuvres, dont deux statues se soulageant à l’extérieur du Musée Franz Kafka, et un groupe d’immenses bébés sans visage escaladant les piliers de la Tour de la chaîne de télévision Žižkov.

11.  En suivant la rue Skořepka jusqu’à Uhelný trh (cela se traduit par marché du charbon, ce qui constituait exactement le site). Si vous avez envie de vous accorder un verre de bon vin morave, faites un détour vers Michalská où vous découvrirez un ensemble de bars collés qui s’animent tous les après-midi de la semaine au son des grattements sur des guitares et de la population locale enivrée. Si vous êtes au bon moment de l’année, vous pouvez également gouter le légendaire burchak, une boisson opaque fabriquée aux premières vendanges. Sinon, traversez Uhelný trh sur Havelská, prenez un souvenir de votre promenade sur son marché aux puces, et tournez à gauche sur Melantrichova et vous arriverez directement à la Place de la Vieille-Ville.

 

[mappress mapid=”62″]
PAT

Check Also

Visite Guidée en Voiture d’époque

Quelques agences de visites guidées offrent des excursions autour de la ville en voitures tchèques d’époque datant des années 1920 et du début des années 1930. Il y a des points de ramassage à divers endroits du centre ville; les excursions commencent à votre convenance, lorsque vous le demandez, si c'est calme. Les visites durent environ 40 minutes.