L’âge d’or de Charles IV

En 1306, Jean de Luxembourg fut élu roi de Bohème, principalement grâce à son mariage avec une princesse Přemyslid et au fait qu’il était le fils d’Henri VII, l’empereur du Saint Empire Romain. Il séjournait rarement à Prague, mais malgré cela il devint un personnage légendaire après sa mort. Cela est dû au fait qu’il combattit jusqu’à sa mort aux côtés des Français en 1346 lors de la bataille de Crécy en dépit de sa cécité.

Aux côtés de Jean sur le champ de bataille se trouvait Charles (né Václav) – un homme qui allait devenir un des dirigeants les plus célèbres de la Bohème. Après avoir été élu roi, il fut également élu Empereur du Saint Empire Romain, et il commença à faire de Prague sa capitale impériale. Il éleva le statut de Prague au rang d’archevêché ; puis il commença la construction d’une cathédrale dans la ville qui devait être nommée Saint-Guy. A la même période, il créa la toute première université d’Europe Centrale portant le nom d’Université Charles. Parmi ses réalisations, on trouve la création de la Nouvelle-Ville, la construction du château de Karlštejn (destiné à abriter les joyaux de la couronne), et la reconstruction du quartier de Vyšehrad et une partie des fortifications médiévales.

En 1378, Charles mourut et tout commença à se délabrer. Son successeur fut son fils, Václav IV, qui fut un dirigeant faible. Il permit aux tensions sociales et religieuses de se développer et cela amena Prague à des souffrances à la fois financières et culturelles. Cela permit également au prêtre Jan Hus de prendre de l’ampleur.

Check Also

La rupture avec le communisme

L'héritage du communisme est encore très présent dans le coeur et l'esprit de la république tchèque et a encore une influence sur la psychologie du peuple, tout comme la situation économique et sociale du pays. Ce qui est évident est que le communisme est une chose qui a volé beaucoup de choses au peuple tchécoslovaque et ce dernier s'efforce de vivre avec ce manque, ce processus encore en cours.